PHOTOGRAPHIE -    Insularité
 
 
partie 1
partie 2
 

L’île est cette terre après la terre, noyée par la mer et battue par les vents. L’homme y est seul, immergé dans un ciel infini qui plonge dans un fin horizon marin. Ce ciel parfois exultant où les nuages drossés par les vents remplissent le paysage et courent vers les terres. Ce ciel se referme sur l’île, point de suspension de la terre. A cet absolu du ciel qui enivre, répond l’absolue solitude de la condition humaine. A moitié parti, encore retenu sur cette bribe de continent, coupé des autres, isolé, l’homme est confronté à lui-même, recentré.  L’île est ce no man’s land, ce point de rupture où se retrouvent la mer, le ciel et la terre. C’est là que se rejoignent nos peurs, nos espoirs et nos rêves.