PHOTOGRAPHIE -    Espaces    intermédiaires
 
 
partie 1
partie 2
 

Entre la Picardie rurale et sa face maritime, entre le vert des terres et le bleu de la mer, la Baie de Somme est un entre-deux, c’est l’épaisseur du changement, une frontière où se rejoignent en un espace transitoire la terre, l’eau et le ciel. Ce territoire est marqué par la ligne d’horizon qui en relie les éléments.  L’horizon, cette entité signifiante et inaccessible est la ligne du changement. La frontière qui est à la fois cette nécessité qui nous fait être, qui nous détermine, mais aussi cette limite qui nous sépare. Dans cette horizontale limite, l’homme et la nature ont développé une forme qui perturbe, une légère érection à l’immuable planéité, un ressaut. Ces renflements, entre tertre et excroissances, dérangent et adoucissent ce paysage linéaire. Ils bousculent cette immuable ligne et offrent une humanité, une rondeur.  La Baie de Somme est dans cette dualité.

Série de 19 photographies, tirages barytés, montées en deux parties, 2007.